Révolte activée dans le Cerveau arabe?

Par défaut

Certains amis n’ont pas tardé à réagir par écrit lorsque je leur ai envoyé un courriel les invitant à lire et à commenter le premier article de mon blogue intitulé: « Les arabes  auront-ils un jour l’audace de boycotter la Mecque? ».  Trois réactions ont particulièrement  retenu mon attention pour les raisons que je vais expliciter dans ce qui suit. 

Il y a tout d’abord la réaction d’un grand ami québécois que je connais depuis mon installation à Montréal il y a un peu plus de trois années. Pour cet ami, la lecture des évènements qui se produisent actuellement dans le monde arabe revêt une importance particulière pour les non-musulmans qui désirent mieux connaître le développement des événements qui se produisent successivement dans les pays arabes. 

Aussi faudra-t-il que je note que cet ami québécois, chevronné et bien versée dans la théologie, est exceptionnel par son intérêt au monde musulman et par sa connaissance des pays arabes dont en particulier l’Algérie. Cet homme est l’un des rares québécois ayant l’esprit large et avec lesquels j’ai réussi à entretenir des contacts nourris de discussions sur les religions monothéistes qui, en fait, sont présentement au centre de mes intérêts intellectuels. 

 J’espère donc que la contribution que j’apporte dans le cadre du présent blogue puisse répondre au besoin de tous ceux et celles qui sont intéressés par ce qui se passe dans les mondes arabe et musulman.

Il y a ensuite une réponse à la fois métaphorique et ironique émanant d’un ancien collègue dans mon pays d’origine. Selon son expression, « il y a une zone responsable de la révolution qui a été activée dans le Cerveau arabe ». 

Personnellement, je trouve cette expression très intéressante dans la mesure où elle reflète un étonnement international face à l’éruption inattendue des révoltes populaires dans le monde arabe. Elle reflète aussi ma propre stupéfaction face à la chaine de révoltes populaires qui ont marqué les pays arabes ces dernières semaines. Cette expression nous interpelle aussi à réfléchir sur les raisons profondes qui ont activé cette zone perdue dans le Cerveau arabe. 

Elle me rappelle également ma participation à un sondage d’opinions sur le site internet de la chaine de télévision Al-Jazeera dans lequel il a été demandé aux votants de répondre soit par un OUI soit pat par un NON à la question de savoir si la révolte en Égypte va réussir ou non.    J’ai été évidemment parmi la minorité qui avait dit non car, en fin de compte, je savais que « cette zone du Cerveau arabe était désamorcée » pour de nombreuses raisons dont nous autres les arabes nous n’en sommes pas tout à fait conscients. Ce que je peux dire pour l’instant c’est qu’en ècrivant mon premier article dans ce blogue j’ai posé et expliqué un minimum de cinq préalables à l’aboutissement d’une révolte dans les pays arabes.  La situation de la révolte armée qui oppose présentement les insurgées au régime de Mouammar Kadhafi en Libye me laisse encore croire que les préalables que j’ai évoqués dans mon article sus-indiqué demeurent toujours valables. C’est ce que je vais essayer d’expliquer davantage dans un prochain article sur le cas de la Libye.  Enfin, il y a la troisième réaction d’un autre ami et ex-collègue de travail qui jouit d’une envergure intellectuelle peu commune. Il est plus jeune que moi et il est déjà auteur d’un certain nombre de livres touchant à des domaines aussi différents que variés tels que la néologie et l’écriture de romans. Son commentaire ne peut passer inaperçu surtout qu’il touche à l’idée de boycottage de la Mecque que j’avais évoquée. 

Pour lui, le Pèlerinage n’est pas un bien du roi saoudien. Ce qui est parfaitement vrai. Mais là j’ose poser une question: ne pourrait-il pas se produire un court circuit dans le cerveau des dirigeants arabes si les musulmans (arabes) cessent d’aller à la mosquée pour la prière du vendredi et s’ils s’abstiennent d’aller à la Mecque en pèlerinage vers la fin de l’année de l’Hégire?

Je crois que c’est là une matière à réflexion; voire même d’expérimentation. Elle permettra peut-être aux dirigeants arabes de comprendre qu’ils doivent travailler fort sérieusement pour mériter les titres tels que ceux de Serviteur des Lieux Saints de l’islam, Émir des Croyants (musulmans) et Vicaire (Khalifat) d’Allah sur la Terre si les musulmans décident de passer à l’acte du boycottage en question. 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s