Kadhafi, le Templier d’Allah

Par défaut

En faisant mes recherches sur la Libye au lendemain de l’insurrection armée contre le colonel Kadhafi, je suis tombé sur un livre intitulée : « Kadhafi, le Templier d’Allah ». Ma surprise était grande de découvrir que l’auteur cherche à s’en prendre non seulement au colonel Kadhafi mais aussi au monde arabe, à l’Islam et au prophète Mohamed, sans aucun égard à l’esprit de l’analyse objective que tout auteur digne de ce nom doit respecter.  L’auteur, Anne-Marie Cazalis, cède à la facilité et succombe au sensuel et à la surenchère contre l’Islam. Elle affirme d’emblée, dans la page 23 de son livre, que « le Coran est dépassé en bien des points. Le prophète n’a pas prédit la Révolution industrielle ; il n’a pas annoncé que lhomme monterait sur la lune. En un sens, il a fermé aux arabes les portes de l’avenir »

Il ne s’agit pas ici, pour moi, de défendre l’Islam ou le prophète Mohamed, mais plutôt de défendre l’objectivité et l’honnêteté scientifique en procédant à une étude comparée des religions monothéistes. Anne-Marie Cazalis, journaliste et auteur du « Kadhafi, le Templier d’Allah » devrait savoir que nul prophète n’a prévu la révolution industrielle et l’alunissage de l’homme sur la lune. 

Pourquoi donc ne citer que le prophète Mohamed. Qu’en est-il d’Abraham, de Moise et de Jésus?  En savaient-ils mieux que Mohamed? Pourquoi s’en prendre au prophète Mohamed en disant qu’il a fermé aux arabes les portes de l’avenir sans dire un mot sur les autres prophètes? Pourquoi affirmer que le Coran est dépassé en bien de points sans en dire un mot sur les autres livres saints dont l’Ancien Testament et le Nouveau Testament ? 

J’ai été déçu par les conjectures et les préjugés véhiculés dans ce livre contre les arabes et contre la religion de l’Islam sans aucun égard à l’esprit de l’analyse objective que je trouve dans bon nombre de livres qui traitent des religions monothéistes sous des approches critiques et analytiques. 

Anne-Marie Cazalis qui est née en Algérie, à Boufarik, d’une famille protestante d’officiers et de pasteurs, devrait connaître la Bible et pouvait la comparer au Coran de façon objective. Elle devrait aussi savoir que l’Islam n’est pas la religion de tous les arabes et que nombres d’arabes sont chrétiens, voire même de confession juive, sans oublier les Bahaïs. Il semble qu’Anne-Marie Cazalis cherchait moins à s’occuper du Kadhafi que du monde arabe face au monde occidental. L’auteur ne cesse de qualifier les arabes de rêveurs et les occidentaux de cartésiens. Dans la page 76 de son livre « Kadhafi, le Templier d’Allah », Anne-Marie Cazalis ne se gène pas d’affirmer que « Tous les arabes sont des rêveurs et tous savent cela…..Mais du moins admettront-ils que si Mahomet n’avait pas rêvé, l’Islam ne serait pas ». Elle semble ignorer que les arabes avaient beaucoup apporté à la civilisation humaine au moment où l’Europe sombrait dans les ténèbres du moyen âge. 

Pis encore, Anne-Marie Cazalis donne l’impression qu’elle veut mettre le Coran dans l’illégalité internationale dans le but inavoué de dresser la communauté internationale et ses institutions contre le Coran. Dans la page 162 de son livre, l’auteur est très explicite dans ses propos lorsqu’elle écrit en substance que «Le droit public? La morale internationale? Ce sont des concepts que le Coran ignore. On peut être assuré, en revanche, que le colonel avait trouvé dans les sourates une justification à ses moyens et que la récupération de la Palestine revêtait à ses yeux le caractère d’une guerre sainte ». 

Je trouve cette tentative est très dangereuse car en nous référant à une étude comparée des livres saints, on risque de tomber sur des boites de Pandore. Anne-Marie Cazalis n’a probablement pas pris suffisamment de temps pour étudier la Bible pour peser ses mots. Non seulement, elle était pressée d’écrire son livre« Kadhafi, le Templier d’Allah » mais bien encore, elle courait contre la montre pour le finir. Elle ne cache pas ses ambitions dans la page 97  de son livre lorsqu’elle affirme : « J’avoue que j’espère être le/la premier/e journaliste occidental/e à écrire un livre sur le colonel Kadhafi se terminant par le Mot Allah…. Kadhafi ». 

Une telle auteur devrait savoir que le Coran se montre très respectuex envers tous les prophètes même ceux que la Bible tend à critiquer. Tels sont les exemples d’Adam et de Salomon. Le Coran ne traite pas les gens des autres nations d’esclaves, d’impurs ou de chiens. Au contraire, le Coran exige que les musulmans soient respectueux à l’egard de leurs ennemis. Allah n’a jamais ordonné le génocide des peuples et la mise à mort des femmes et des enfants de ses ennemis. Mieux encore, Allah est clément à l’égard de tous les êtres vivants y compris ses ennemis et il est miséricordieux à l’endroit de ses fidèles.

Publicités

Une réflexion sur “Kadhafi, le Templier d’Allah

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s