Arabie: Une femme au volant, une femme en prison!!!

Par défaut

Les femmes ne sont pas autorisées à conduire les voitures en Arabie Saoudite. Une militante pour les droits de la femme, Manal Al-sharif, a été arrêtée deux fois du samedi au dimanche (21 et 22 mai 2011) par la police religieuse de l’Arabie Saoudite pour avoir enfreint l’interdiction. Elle sera mise en détention préventive de cinq jours afin de permettre à la police de faire ses investigations.   

Cette nouvelle intervient juste quelques jours après la publication de mon article intitulé «Questions de femmes entre le Maroc et le Conseil de Coopération du Golf» dans lequel je me demandais quelle serait la position des oulémas et des organisations politiques et syndicales sur cette question aussi cruciale que banale.   

Manal Al-sharif est l’instigatrice à travers les réseaux sociaux (facebook, Twitter  et Youtube) d’une campagne, prévue le 17 juin 2011, visant à amener les femmes de l’Arabie saoudite à se mettre derrière le volant pour réclamer la reconnaissance de leur droit à conduire les automobiles.

En prélude à cette campagne, Manar Alsharif avait posté une vidéo sur youtube dans laquelle elle était entrain de conduire sa voiture dans la ville d’El-Khobar. Elle en a payé le tribut pour le moment.  

Cette nouvelle qui réconforterait les ultraconservateurs et les rétrogrades arabes serait sans doute un exploit pour les femmes saoudiennes et une percée vers l’exploration d’autres droits fondamentaux des hommes et des femmes dans ce pays où la religion est tournée en rempart contre l’émancipation et la modernité. 

Manal Al-sharif en est sortie une vedette de défense des droits de la femme dans l’Arabie Saoudite où la conduite des voitures est interdite aux femmes. Facebook en parle et la libre encyclopédie wikipedia lui consacre déjà une page sur son site Web pour qui veut en savoir un peu plus sur cette femme exceptionnelle.   

Cette femme me rappelle Belkis, la reine de Sheba, dont le Coran relate les mérites de croyante en Allah. Le Coran ne lui a pas renié le droit de présider aux destinées du plus puissant pays arabe au temps du roi Salomon. 

J’espère que les détenteurs du pouvoir religieux dans ce pays arabe ne renient pas le droit de Manal Al-sharif et de ces concitoyennes en ce qui concerne le droit à conduire une voiture en Arabie saoudite. J’espère que les grandes puissances qui interviennent dans les pays arabes au nom de la démocratie et des droits de l’homme en disent quelque chose.  

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s