Mes premières explorations de la Bible

Par défaut

Mon intérêt pour la lecture de la Bible s’est fait sentir au lendemain des guerres menées par les États-Unis contre l’Afghanistan de Ben Ladden, en octobre 2001, et l’Irak de Saddam Husein, le 23 mars 2003.

Au début, ma connaissance de la bible était limitée à un résumé de ce qu’en dit le coran lorsqu’il s’agit de sa version au sujet des livres révélés aux prophètes juifs et chrétiens. Je voulais comprendre les raisons d’inspiration religieuse qui sont derrière la guerre chronique entre arabes et israéliens d’un côté, et les chrétiens et les musulmans, d’un autres côté.

Autres les intérêts économiques et politiques qui motivent les guerres arabo-israéliennes et les guerres d’envergure que les États-Unis et leurs alliés mènent en Afghanistan et en Irak, j’ai été persuadé que la religion en était le motif invisible. Pour découvrir ce mystérieux élément, il fallait tout d’abord se lancer à sa recherche dans la Bible.

C’est ma curiosité intellectuelle qui m’a frayé la voie vers la l’exploration des apports du coran après quelques années de lectures et de comparaison entre le Coran et la Bible. Ma démarche est foncièrement intellectuelle. Elle se base sur la raison, sur l’étude des écrits, et non sur la foi et les convictions.

En faisant mes premières recherches sur internet, j’ai trouvé un cours d’initiation gratuit en anglais. Cela faisait mon affaire car il me permettrait de faire d’une pierre deux coups : s’initier à la Bible et améliorer mon vocabulaire en anglais. C’était un cours de 26 leçons en ligne. La règle consistait à lire le premier cours, le comprendre, répondre aux questions sur un formulaire électronique et renvoyer les réponses. Une fois les réponses reçues et corrigées, le moniteur envoie le deuxième cours et ainsi de suite jusqu’au dernier cours.

A ma première surprise, j’ai découvert que la Chrétienté n’est pas aussi monolithique que je le pensais. C’est plutôt un ensemble d’églises comportant quelques centaines de dénominations : les Presbytériens, les Luthériens, les Mormons, les Témoins de Jéhovah, les Anglicans, etc. Parmi ces dénominations, il y a les Témoins de Jéhovah qui offrent des cours bibliques gratuits et personnalisés, à l’heure et au lieu de choix du candidat. Ils offrent à l’intéressé un livre intitulé « Qu’enseigne réellement la Bible? « .

Personnellement, j’ai été si séduit par leur offre que j’ai décidé de leur envoyer ma demande en ligne spécifiant l’anglais comme langue d’enseignement, bien que mon anglais laissait bien à désirer. Le plus important, c’est que j’ai la volonté d’aller de l’avant, à ma façon. Bref, ils n’étaient pas longs à répondre à ma demande. Ils ont promptement envoyé deux des leurs fidèles pour m’enseigner « WAT DOES THE BIBLE Really TEACH?« . Ils étaient deux hommes bilingues, bien habillés, souriant, aimables, empathiques, serviables et suffisamment bien endoctrinés pour pouvoir inculquer aux néophytes leur lecture de la Bible. Pour se faire, ils m’ont offert une Bible gratuitement et toute l’aide nécessaire pour m’accompagner dans l’étude du « WAT DOES THE BIBLE Really TEACH?« .

Dans la foulée de notre étude, j’ai été surpris de constater que le Dieu de la Bible a un nom propre à l’instar du nom propre du Dieu du Coran et que les deux noms ne se ressemblent pas apparemment. Le dieu de la Bible se nomme Jéhovah alors que le Dieu du Coran se nomme Allah. Quelle différence!? Quelle énigme??
Les Témoins de Jéhovah tiennent à appeler Dieu par son propre nom biblique et ils se plaignent de l’Église catholique qui, à leurs yeux, cherche à occulter ce nom et à l’ôter de la Bible. S’ils s’identifient sous la dénomination de « Témoins de Jéhovah« , c’est bel et bien pour rendre hommage au nom propre du Dieu biblique.
Concrètement, cela revient à dire qu’il n’y a pas un consensus autour du nom du Dieu au sein de la Chrétienté. Sur ce point, le Coran a l’avantage être claire et net sur le nom dévolu à Dieu. Allah est connu de tout le monde comme étant le Dieu des musulmans. Le Coran avait été conscient de cette problématique et c’est vraisemblablement la raison pour laquelle toutes les sourates, à l‘exception d’une seule, débute par l’évocation du nom du Dieu par l’entremise de la fameuse expression : Au nom d’Allah le clément et le miséricordieux.

Pour approfondir et diversifier ma connaisance de la bible, je suis parvenu à prendre part à deux groupes études bibliques dans deux églises de dénominations différentes. Je me suis également engagé dans un troisième groupe pour étudier la foi Bahaï. En bref, je m’intéresse aux quatre religions monothéistes; à savoir, le Judaisme, le Christianisme, l’Islam et le Bahaïsme. Ma démarche est purement intellectuelle.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s