Adam introduisit le péché et la mort

Par défaut

L’image d’Adam dans le Nouveau Testament n’est plus la même que celle véhiculée dans L’Ancien Testament. Ayant été un être humain béni et créé à l’image du Dieu, Adam devient un responsable de l’introduction du péché et de la mort dans le monde des êtres humains.

Comme cela a été expliqué dans mon article précédent, le statut d’Adam dans l’Ancien Testament frôlait celui d’un ange ou d’un dieu. Le seul point faible notoire d’Adam était la méconnaissance du bien et du mal. Ayant été doté par Dieu de la capacité de choisir entre la vie éternelle et la connaissance du bien et du mal, Adam finit par opter pour la connaissance du bien et du mal.

Finalement, c’est grâce à cette connaissance du bien et du mal et à la faculté de faire des choix dans sa vie qu’Adam a pu renouer avec Dieu. On dirait que c’était là une nouvelle alliance entre Dieu et Adam qui supplanta l’alliance du Jardin d’Éden. Dans le chapitre IV de la Genèse, l’Ancien Testament laisse entendre que c’est Caïn, le fils d’Adam, qui fût tenu pour le premier auteur du péché lorsqu’il choisit délibérément de tuer son frère Abel sous l’effet de la colère et de la jalousie, et ce malgré la mise en garde du Dieu.

Contrairement à Adam qui était placé dans le Jardin de l’Éden, Caïn disposait des deux facultés primordiales qui indéniablement faisaient de lui un auteur du péché par excellence : il disposait de la connaissance du bien et du mal d’un côté, et de la faculté de choisir entre le bien et le mal, d’un autre côté.
En somme, Caïn choisit d’ignorer la mise en garde du Dieu et acheva son frère Abel que Dieu regardait avec faveur. Par suite à son homicide, Caïn choisit de s’éloigner de la face du Dieu et d’aller se réfugier en fugitif dans un pays à l’est de l’Éden (Genèse 4:16), là où Dieu avait placé les chérubins et la lame flamboyante d’une épée qui tournoyait sans arrêt pour garder le chemin de l’arbre de vie (Genèse 3:24).

Cela laisse entendre qu’Adam choisit de s’approcher de la face du Dieu et s’installa dans une sphère qui laisse la voie ouverte vers la retrouvaille avec l’arbre de la vie alors que Caïn choisit de s’éloigner de la face du Dieu et de s’installer dans une sphère qui ne mènerait jamais vers la retrouvaille avec l’arbre de la vie. Adam jouit donc d’une image hautement positive et valorisante dans le cadre de l’ancien testament. Cependant, tel n’est pas le cas dans le Nouveau Testament. Celui-ci éclipse la culpabilité de Caïn et met en relief la responsabilité d’Adam. Le livre biblique intitulé « Romains«  est très explicite à ce niveau.

Dans le chapitre 5, versets 12 à 14, le livre Romains stipule que« de même que par un seul homme (Adam), le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché. Car jusqu’à la Loi (Loi de Moïse) le péché était dans le monde, mais le péché n’est porté au compte de personne quand il n’y a pas la loi. Toutefois la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moise, même sur ceux qui n’avaient pas le péché selon la ressemblance de la transgression d’Adam, lequel est comparable à celui qui devrait venir (c’est-à-dire Jésus).« 

Ce revirement dans le discours du Nouveau Testament ne peut être perçu et compris que dans le cadre des divergences théologiques entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament. Pour simplifier, il est possible de dire que l’Ancien Testament se présente comme un Livre exclusivement révélé pour les israélites et présente Dieu comme la divinité exclusive du peuple d’Israël alors que le Nouveau Testament se veut un Livre révélé pour toutes les nations et fait du Dieu une divinité d’amour qui envoya son fils Jésus pour se laisser faire sacrifier sous la forme d’un être humain pour le salut de toute l’humanité.

En d’autres termes, le Nouveau Testament fait de Jésus un fils de Dieu envoyé sur terre pour réparer la faute d’Adam qui, par sa transgression dans le Jardin d’Éden, introduisit le péché et par conséquent la mort dans le monde. Pour servir de rançon, ce messie devrait, pour le moins, avoir un statut similaire au statut d’Adam du Jardin d’Éden.

Rappelons-nous qu’Adam de l’Ancien Testament avait un statut qui frôlait celui d’un ange ou d’un dieu. Dans cette logique du Nouveau Testament, le lecteur ne sera probablement pas surpris de voir Adam clairement rehaussé à un statut de fils du Dieu. Je tâcherai dans mon prochain article de traiter cet aspect de la question. La version du Coran au sujet d’Adam fera l’objet d’un autre article.

Publicités

Une réflexion sur “Adam introduisit le péché et la mort

  1. Molto Fontaine

    La meconnaissance du bien et du mal d’Adam nous rapproche du personnage a plusieurs points, etant donne que nous en tant qu[etre humain sommes des faibles et des pecheurs, comme il est le symbole du peche.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s