Divergences entre le Coran et la Bible autour de la mission assignée à Adam

Par défaut

Lorsqu’on examine la mission divine qui a été assignée à Adam et celle qui a été assignée à Noé, nous constatons des divergences qui nous interpellent et nous intriguent, surtout lorsqu’on butte sur des divergences de taille entre la version biblique et la version coranique. Ce sont ces divergences qui seront évoquées dans cet article. Notre prochain essai se penchera sur le rôle biblique attribué à Noé dans la division de l’humanité en deux types de races : la race sémitique à laquelle appartiendra Abraham et sa descendance et les autres types de races humaines.

اسكن الجنة

En effet, la Bible fait de Noé et de sa famille constituée de huit personnes les seuls survivants du déluge universel qui avait duré un an. Il s’agit de Noé et de ses trois enfants Sem, Japhet et Cham et de la femme de chacun de ces quatre hommes. De fait, Noé et les membres de sa famille seront prédestinés à accomplir le même rôle que Dieu avait attribué aux hommes et aux femmes depuis le début de l’humanité; à savoir celui de procréer et de remplir la terre conformément à l’essence de la parole divine consignée dans le verset 28 du chapitre premier de la Genèse. Pour nous le confirmer, la Bible va nous ressasser expressément ce même rôle, à deux reprises, dans le chapitre IX de la Genèse.

Puis Dieu bénit Noé et ses fils et leur dit : « Soyez féconds et devenez nombreux, et remplissez la terre. » (Genèse: IX, 1)

 » Quant à vous, soyez féconds et devenez nombreux, faites que la terre pullule de vous et devenez nombreux sur elle. » (Genèse: IX, 7)

Remarquons à ce niveau que la consigne ci-dessus mentionnée diffère foncièrement de celle qui a été donnée à Adam et à Ève avant que ces derniers accomplissent leur péché originel. La Bible ne nous dit pas clairement que Dieu avait ordonné à Adam et Ève de procréer et de devenir nombreux afin de remplir la terre et la soumettre. Elle dit simplement que Dieu avait créé le Jardin d’Éden et qu’il avait installé Adam dans ce jardin en lui donnant la consigne de cultiver ce même jardin et de s’en occuper. D’ailleurs, Adam et Éve ne semble avoir connu l’accouplement au cours de leur séjour au Jardin d’Éden.

À coup sûr, la différence entre les deux versions bibliques est énorme. Elle ne se situe pas uniquement au niveau du contenu de la consigne divine donnée à Adam, mais également et surtout dans l’espace géographique dans lequel la consigne devait s’accomplir. Ce petit détail qui passe inaperçu dans la lecture de la Bible est véritablement important et fatalement lourd de conséquences théologiques car il reflète la volonté initiale du Dieu. Selon cette volonté, Dieu ne demande à Adam ni de pulluler, ni de remplir la terre, ni de subjuguer cette dernière. Il lui demande tout simplement de cultiver le Jardin d’Éden et de s’en occuper.

Et Dieu prit alors l’homme [Adam]et l’installa dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour s’en occuper. (Genèse: II, 15)

Dans le Coran, cependant, Dieu demande à Adam et à son épouse de s’installer dans le paradis mais il ne leur demande pas de cultiver ce paradis et de s’en occuper. Le Dieu du Coran semble avoir sa propre conception du paradis et de la mission qu’il entend attribuer à Adam. D’ailleurs, la lecture du Coran ne confirme pas que le paradis d’Adam se trouvait bel et bien sur la terre comme le précise la Bible. Le Coran demeure confus et nous laisse sur notre faim sur ce point.

Et Nous dimes: « Ô Adam, habite le paradis toi et ton épouse, et mourrissez-vouse-en de partout à votre guise. » (Sourate II, 35.)

Comme Adam avait été expulsé du Jardin d’Éden à cause du soi-disant son péché originel, la Bible va faire changer l’agencement du décor des séquences de son roman en recourant au subterfuge du déluge universel afin de détourner notre attention et du Jardin d’Éden et de la volonté initiale du Dieu qui consiste à installer l’homme dans le Jardin d’Éden où il y a la vie éternelle. En agissant de la sorte, la Bible nous fait croire que Dieu avait ordonné à Noé et à ses enfants de se multiplier et de subjuguer la terre mais, en même temps, elle s’abstient de nous dire clairement quel est le sort qu’elle réserve à la volonté initiale du Dieu qui, elle, consistait à confier le Jardin d’Éden à Adam pour y vivre et le cultiver.

ما خلقت الانس والجن

De même, la Bible ne nous dit pas clairement si Dieu entend ou non rétablir l’homme dans le Jardin d’Éden et lui confier, encore une fois, la mission de cultiver ce jardin et de s’en occuper éternellement. C’est là un point que nous aurons l’occasion d’expliciter au cours de nos réflexions qui porteront sur le mythe du Jardin d’Éden. Mais retenons à cette occasion que, contrairement à ce que nous enseigne le Coran, la Bible ne nous dit aucunement que Dieu avait créé Adam pour que ce dernier lui consacre une quelconque forme d’adoration rituelle dans un soi-disant temple ou maison du Dieu.

Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent. (Sourate: LI, 56)

La Bible ne nous dit pas également que Dieu avait donné la consigne claire et nette à Noé et à ses enfants de lui consacrer une quelconque forme d’adoration. Ce sont là des aspects des divergences entre la Bible et le Coran qui nous interpellent et nous intriguent quant à la mission divine assignée à Adam. Le messsage divin est donc loin d’être uniforme sur ce point.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s